Le carrelage extérieur | Tendance Carrelage
41
page-template,page-template-thin_width,page-template-thin_width-php,page,page-id-41,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-0.8,select-theme-ver-3.6,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

Le carrelage en extérieur est un gage d’élégance, de durée et une protection supplémentaire pour votre maison en accentuant l’étanchéité du domicile.

Beaucoup de carrelages intérieurs peuvent être posés en intérieur, à condition qu’il respectent des caractéristiques spécifiques :

  • La résistance au gel est un élément à prendre en considération dans notre région, soumise aux basses températures en hiver. Évitez les matériaux poreux comme le marbre ou la terre cuite qui risquent de se fissurer, à moins de leur appliquer un traitement spécial. À noter que le carrelage doit respecter la norme ISO 10545-12 pour résister au gel.
  • La propriété antidérapante est fortement recommandée. La norme « R » indique le degré d’antidérapance. Choisissez au minimum un carrelage d’extérieur R10 pour éviter les glissades sur sols détrempés.
  • L’épaisseur est un bon indicateur de la résistance du carrelage. Choisissez le plus épais possible, en tenant compte de l’esthétisme désiré (20 mm au minimum).
  • La couleur et les styles guideront également votre choix. Bannissez le carrelage blanc, salissant et éblouissant, ainsi que les couleurs sombres qui emmagasinent la chaleur.
    Pensez aux matériaux naturels (terre cuite, pierre, céramique, faïence…) qui s’intégreront davantage dans leur environnement extérieur.
    Côté déco, vous avez l’embarras du choix.
    La tendance est de prolonger le carrelage jusque les murs de votre maison pour un effet ton sur ton.