Réussir la pose de son carrelage - Tendance Carrelage
1915
page-template,page-template-thin_width,page-template-thin_width-php,page,page-id-1915,theme-hazel,hazel-core-1.0.7,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-0.10,select-theme-ver-4.7,wpb-js-composer js-comp-ver-7.7.2,vc_responsive

Réussir la pose de son carrelage

Bien poser son carrelage de sol est important si on veut qu’il résiste dans le temps. Vous êtes débutants ? Alors lisez bien ces conseils avant de vous lancer tête baissée…

Première étape : préparer son support

Cette étape est cruciale. Le support doit être sec, sain et parfaitement lisse.

Vous décidez de carreler sur votre ancien support, pensez à appliquer un primaire d’accrochage. Si votre sol existant n’est pas lisse et que des inégalités apparaissent, il faudra peut-être appliquer un ragréage de lissage.

Vous carrelez sur une chape ? assurez-vous que celle-ci soit bien sèche avent de poser votre carrelage. Si vous avez un plancher chauffant, il faudra le mettre progressivement en chauffe avant la pose. N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste qui pourra vous guider dans cette étape primordiale.

Deuxième étape : le calepinage

Pour obtenir un rendu esthétique, la réalisation d’un plan de pose est essentielle avant de vous lancer dans la pose en elle-même. Il permet de déterminer la disposition des carreaux, en se basant sur un point précis de commencement, et donc de connaître les endroits où les coupes de carreaux seront nécessaires. Il est question de les anticiper afin de produire la pose la plus esthétique possible mais aussi de prévoir au mieux le nombre de carreaux nécessaires et de limiter les pertes.

Attention : lorsque vous commandez votre carrelage, il est toujours recommandé de prévoir 10% en plus de votre surface réelle pour les coupes et les pertes.

Troisième étape : la pose

Pour réussir la pose du carrelage, il est important de bien choisir la colle. Celle-ci va être différente en fonction de la taille de vos carreaux et de votre support. Ainsi, pour des formats supérieurs au 60×60 ou sur un plancher chauffant, il faudra opter pour de la colle Flex.

  • Réalisation de l’encollage : en fonction du format du carrelage, il faudra appliquer un simple (uniquement sur le sol) ou un double encollage (sur le sol et le carreau). Lorsque la colle est appliquée, utilisez la spatule dentée pour l’étaler et obtenir une surface homogène.
  • Pose du carrelage : fixez le carreau, tapez légèrement avec le maillet en caoutchouc pour l’ancrer dans la colle.
  • Les croisillons : à positionner entre les carreaux afin de marquer l’emplacement des joints. Si vous êtes débutants, vous pouvez également opter pour des croisillons autonivelants.
  • Laissez sécher : attendre 24 heures avant la poursuite du chantier.
  • Les joints : étape cruciale de la pose. Pour mettre votre carreau en valeur, le choix du coloris du joint est important. Étalez votre joint et faîtes le pénétrer avec la raclette en caoutchouc en effectuant des mouvements parallèles à vos joints afin de ne pas les creuser. Laisser « prendre » votre joint (environ 30 minutes), lissez et nettoyez délicatement avec une éponge humide. Laisser sécher 24 à 48 heures avant d’appliquer tout autre produit. Utilisez alors un décapant spécifique ou un mélange d’eau et de vinaigre blanc pour retirer le voile de ciment.